• Jeune mariée

    Jeune mariée

  • Timia ancien village

  • Timia 2012

    Timia 2012

  • A la cascade

    • Album : Tamalagha
      <b>DSCF8370</b> <br />
  • Tassalwat

  • Mon calendrier

    décembre 2007
    L Ma Me J V S D
        nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • TANIMERT NAWAN

  • MERCI DE DEPOSER UN MESSAGE ICI

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Oh mon Dieu(Tinariwen)

    Oh mon Dieu, vous êtes malheureux
    Vous avez mal à l’âme
    Et le corps malade
    Vous ne devriez pas accepter cet état
    Vous devriez changer
    Vous devriez bouger
    Avant d’en être là
    Oh mon Dieu
    Concentrez-vous sur votre vie
    Soyez sincère et regardez votre mal
    C’est la souffrance de votre sœur
    Celle des enfants qui naissent
    Celle des vieux

  • PROVERBES TOUAREGS

    -Quand on commence par le dialogue on aboutit à une solution

    - Repousse l'obscurité et déplace toi librement dans la lumière

    - Si Dieu est pour nous qui sera contre nous

    - On entend le fracas des arbres qui tombent, mais pas le murmure de la forêt qui pousse

    - Au bout de la patience il y a le ciel

    - Il n'y a pas qu'un jour, demain aussi le soleil brillera

    - Le monde est du côté de celui qui est debout

    - Un peuple sans culture, c'est comme un homme sans paroles

    - Tourne ton visage vers le soleil ainsi l'ombre restera-t-elle derrière toi

    - Se cacher dans la parole ? Mieux vaut se cacher dans le silence

    - Ton ami d'aujourd'hui sera ton ami dans l'au-delà

    - La bouche a un verrou qui est le silence

    - Mieux vaut passer la nuit avec la colère que de se réveiller avec la haine

    - L'arbre du silence porte les fruits de la paix

    - Il faut creuser les puits aujourd'hui pour étancher les soifs de demain

    - La culture est plus qu'un avoir elle est un être

    - Il vaut mieux se lever sans savoir où l'on va que rester assis sans rien faire …

    - Qu'importe si le chemin est long, du moment qu'au bout il y a un puits

    - Voyager, c'est aller de soi à soi en passant par les autres

  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 15 décembre 2007

TIMIA, village natal

Posté par Ousmane Alghoubas le 15 décembre 2007

La commune de Timia est localisée dans la partie Nord du Niger, dans les confins du Massif de l’Aïr. Le chef lieu est  situé à 224 km au Sud-Est d’Arlit et à 220 kmau Nord-Est d’Agadez.

La superficie de la commune de Timia est estimée à 32 000 km2 avec une population d’environ 20976 habitants repartie dans dix (10) villages et 25 campements dont 6000 habitants vivent dans le chef lieu.

La commune est caractérisée par un climat semi-aride de type subdésertique; les précipitations sont faibles et aléatoires et ne dépassant guerre une moyenne annuelle de 200 mm.

L’espace géographique est composé d’un relief contrasté ; les massifs montagneux occupent plus de 70% et faisant de Timia une commune fortement enclavée. Les vallées sont les seules aires d’habitations et d’activités agricoles. La présence des massifs montagneux et des réseaux hydrographiques alimentant en saison pluvieuse une nappe phréatique relativement peu profonde, offre à la zone un écosystème typique d’une oasis de montagne favorable aux activités maraîchères et à l’arboriculture.

La végétation naturelle rencontrée est composée principalement  des acacias et des herbacées.

Les activités économiques de la commune sont : le maraîchage, l’élevage, le commerce, l’artisanat, le tourisme, etc…

La commune rurale de Timia se trouve dans la région d’Agadez et relève administrativement du Département d’Arlit et présente une forme trapézoïde, allongée d’Est en Ouest.

Les coordonnées géographiques de délimitation de la commune rurale de Timia relevées sur la carte du Massif de l’Aïr éditée par IGN-France en 1991, à l’échelle de 1 / 500 000) sont les suivantes :

- 18° et 19° de latitude Nord ;

- 8° et 11° de longitude Est.

Les communes limitrophes sont :

-          La commune de Tabelot au Sud ;

-          La commune de Dabaga au Sud -Ouest ;

-          La commune d’Iférouane au Nord;

-          La commune de Danat à l’Ouest ;

-          La commune de Gougaram au Nord -Ouest ;

-          La commune de Fachi à l’Est.

La commune de Timia se situe au coeur du massif  montagneux de L’Aïr long de 400 kilomètres et large de 150 kilomètres. L’Aïr est limité à l’Est  et le nord par le Ténéré, un désert dans le désert comme l’ont surnommé les géographes et les explorateurs, à l’ouest s’étend la vaste plaine de Talak aussi aride. Ce grand massif domine sur sa partie orientale les plaines des dunes du Ténéré. C’est un ensemble de massifs montagneux dont le plus haut sommet, l’ Idoukal-n-Taghes, culmine à 2 022 m. Chacun de ces massifs représente un monde à part où l’on trouve des gueltas d’eau glacée, des sources, des montagnes volcaniques traversées par des Koris. Les paysages de montagne, comme les paysages de plaine, sont d’une grande valeur esthétique. L’association des crâtes montagneuses et du sable des dunes constitue des ensembles grandioses qui ne sont jamais monotones.. Les falaises, les canyons, les chaos granitiques et volcaniques de l’Aïr se renouvellent à l’infini, sans lasser le regard. 

La région de l’Aïr et du Ténéré est constituée par un socle métamorphique très ancien (Infracambrien) et fortement pénéplané. Les hauts massifs de l’Aïr sont constitués par des intrusions de granites. La morphologie de la région a été complétée au Tertiaire et au Quaternaire par des intrusions volcaniques. La partie orientale du socle, recouverte par des masses de sables vifs, est l’objet d’un processus d’envahissement éolien depuis la fin de l’optimum climatique holocène. Seul élément sédimentaire, le fossé de Téfidet, formé de continental Intercalaire, constitue une zone d’effondrement tectonique dans la partie orientale. Les roches dominantes de la région sont des granites, des roches métamorphiques et des roches volcaniques. Des marbres bleus présentent une vue esthétique particulière. 

 Le massif de l’Aïr se présente comme un plateau traversé à l’emporte-pièce par des massifs abrupts et constitue un îlot de peuplement biologique de type sahélien dans un environnement saharien. La diversité des habitats est grande (dunes vives, dunes fixées, regs sableux, vallées falaises, canyons, plateaux sommitaux, gueltas, etc.)

La province biogéographique de référence est le Sahara.  

  TIMIA, village natal Agayiss

Publié dans Non classé | 3 Commentaires »

 

RESSOURCES DOCUMENTAIRES |
dracus |
medievaltrip |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FJR65
| LOTFI - Un rebeu parmi tant...
| VA OU TON COEUR TE PORTE......